Salons virtuels

Vidéo News n°448. Un porte-containers bloqué par des baleines en colère

01/04/2021

Cela s’appelle la loi des séries : après « L’Ever Given » échoué dans le canal de Suez par un simple coup de vent, c’est à présent le « Green Fish », un porte-conteneurs géant de 350 mètres de long, qui est bloqué depuis 24 heures dans le détroit de Gibraltar par un banc de baleines à bosses. Plusieurs dizaines de spécimens font barrage et certains effectuent des sauts spectaculaires à quelques encablures du navire. Pour le moment rien n’explique une telle attitude, mais selon les premiers témoignages, ce rassemblement, pour le moins intempestif, ressemblerait plus à une manifestation de colère qu’à un déplacement migratoire. Face à cette situation inédite, une forte inquiétude s’est emparée des marins du « Green Fish » qui redoutent à présent une action violente de la part des cétacés. Pour le moment, personne ne comprend véritablement le sens d’une telle agitation, dans la mesure où cette population ordinairement docile, est par nature, incapable de nommer un porte-parole ou de formuler la moindre revendication. Toutefois à Marseille, où l’on attend avec fébrilité l’arrivée des 24.650 conteneurs EVP, un psychologue animalier a indiqué que les baleines se sentaient sans doute rejetées, voire stigmatisées. Un député écologique est allé encore plus loin, émettant l’hypothèse qu’il pouvait s’agir d’une forme de contestation pacifique à l’encontre des émissions polluantes du fret maritime dans cette zone particulièrement fréquentée. Dans la matinée, l’armateur chinois Do Rhad, propriétaire du navire, a déclaré : « Je ne cèderai pas à l’intimidation ». Mais l’on sait par ailleurs que des négociations ont déjà commencé avec notamment le déversement de 15 tonnes de krill dans la zone du conflit. Un geste fort qui devrait, selon les professionnels du secteur, permettre de débloquer la situation. Pourtant en ce jour du 1er avril, aucune réaction n’a été enregistrée de la part des cétacés. Sinon quelques jets de vapeur et des sons étranges que l’on pourrait prendre pour des ricanements. JPG
Photo © brgfx.123.fr
Voir la Vidéo News n°448 : cliquez ici